Retour à l'accueilÀ quelques jours de l’an 2000Vers un autre poème ...

À quelques jours de l’an 2000
Je tourne en rond dans cette ville
Coincé dans mon automobile

Pas de place pour me garer
Je tourne en rond désemparé
Comme un estivant égaré

À quelques jours de l’an 2000
L’air perdu dans ma propre ville
Je trouve ça un peu débile

Pas de place pour stationner
Je passe mon temps à tourner
Sans qu’il m’en reste pour traîner

C’est complètement imbécile
Je tourne en rond comme un débile
À quelques jours de l’an 2000.

27 11 99 (23h59)

Cris de révoltePoèmes sur l'an 2000Poèmes sur Antibes

Courriel

Michel ASTRE, Poèmes et chansons pour les cinq saisons.