Retour à l'accueilCommune grandeVers un autre poème ...

Une petite commune
Peut devenir, bien gérée,
Aussi invivable qu’une
Grande, sans exagérer.

Vrai, une petite ville,
Aux frais de ses habitants,
Deviendra tout aussi vile
Qu’une grande, en peu de temps.

Il est naturel de croître.
Tout devient grand, c’est normal,
Et les tumeurs et les goitres
Ça ne fait pas toujours mal.

Même les petits villages
Sont atteints par ce cancer.
Pour se créer une image
Ils entrent dans ce concert.

Comme une grande commune,
Ma ville a exagéré
Et je la perçois comme une
Erreur dure à digérer.

17 & 18 juillet 1998

Cris de révolte 8e printemps des poètes, affiche.Poèmes sur Antibes

Courriel
Michel ASTRE, Poèmes et chansons pour les cinq saisons.