Retour à l'accueilDes liresVers un autre poème ...

J’ai dépensé toutes mes lires
Et je le regrette déjà.
J’ai fait un saut en Italie rien que pour ça ;
J’aurais dû les garder dans une tirelire.
Mais
passage à l’euro et tout ce qui s’en suit
J’ai vidé tout le porte-monnaie des vacances.
On change les sous même en France,
Je ne sais plus trop où j’en suis.
0,52  EUR

J’ai dépensé toutes mes lires.
J’y suis allé rien que pour ça.
J’aurais dû les garder, en faire un petit tas.
Ce passage à l’euro m’obsède je délire ;
Je pense plus qu’à ça, je n’en dors plus la nuit.
On a remis en cause un peu mon existence,
C’est un morceau de mon enfance
Que l’on m’arrache et qui s’enfuit.

J’ai dépensé toutes mes lires,
J’aurais dû en garder un tas.
Sous des vacances et de l’enfance on n’y touch’ pas !
Mais peut-on tout garder dans une tirelire ?

4, 5 et 6 janvier 2002

Poèmes sur l'euro

Courriel
Michel ASTRE, Poèmes et chansons pour les cinq saisons.