Retour à l'accueilGrand espaceVers un autre poème ...

Il reste encore un grand espace,

Un grand terrain près de chez moi,

À côté des maisons des voisins qui s’entassent,

Sans goudron, sans béton ; et ce, pour de longs mois.

Quand on voit ça de haut, presque on se croirait libre.

On envisagerait même de respirer

Dans l’odeur des moteurs qui vibrent,

Le bruit des autos mal garées.

311tb - 27/3/2—

Poèmes sur AntibesColères8e printemps des poètes, affiche.

Courriel
Michel ASTRE, Poèmes et chansons pour les cinq saisons.