Retour à l'accueilMa moustacheVers un autre poème ...

Je promène ma moustache
à cinq pieds
* de haut
quand je marche l’air bravache
sans courber le dos

Mais en général je traîne
je fais le gros dos
et ma moustache avec peine
reste à bas niveau

Chaque crainte, chaque doute
chaque quiproquo
me ratatine et me voûte
un petit peu trop

Autant que je peux je tâche
d’aller le front haut
je promène mes moustaches
à cinq pieds de haut.

150699

M. ASTRE, en 2000

*Cinq pieds ? C’est soixante pouces
mais le rigolo
c’est qu’depuis trente ans qu’ell’ pousse
ell’ soit pas plus haut !

Courriel
Michel ASTRE, Poèmes et chansons pour les cinq saisons.