Retour à l'accueilPassage obligatoireVers un autre poème ...

Passer à l’euro, c’est facile.
Écoutez ; je vais expliquer.
Prenez disons ... un franc ; ce n’est pas compliqué.
Vous enlevez un tiers ; c’est pas bien difficile
Mouche de l'olivier (070101)
Et vous multipliez par dix : c’est un euro !
Pour revoir votre franc, c’est à peu près l’inverse.
Pour les ducats et les sesterces,
J’avoue que je ne sais pas trop.

Mais pour l’euro, c’est simple et chouette.
Vous voyez, c’est un peu des sous
Tout français d’un côté, européens dessous.
Vous multipliez par six, cinq cinq neuf cinq sept
Et vous avez des francs, sonnants et trébuchants !
Le passage à l’euro, c’est pas vraiment la fête,
Ce n’est jamais qu’un casse-tête ...
— Ça fait combien en anciens francs ?

30, 31 décembre 1998 et 1er janvier 1999.

Cris de révoltePoèmes sur l'euro

Courriel
Michel ASTRE, Poèmes et chansons pour les cinq saisons.