Retour à l'accueilSeuls contre toutVers un autre poème ...

On parle de sommet, de moment historique
Lorsque petit Chirac rencontre grand Clinton
Pour faire leur Europe au pied de Washington ;
Accords bilatéraux, succès économique.

Grimaces, simagrées, journaliste hystérique ;
Un grand jour pour la France. On applaudit à Bonn :
C’est aussi une condition sine qua non.
Le peuple souverain assiste à ces mimiques.

Loin, il est des pays sombres, totalitaires
Où l’homme de la rue n’a qu’un seul droit : se taire.
Ici, tout un chacun peut lire et approuver

Ce qui est bon pour lui et que d’autres décident.
Lois et constitutions sont là pour le prouver.
Seul l’homme de la rue trouve tout ça stupide.

17, 21, 24 & 28 octobre 1999

Cris de révolte 

 

Courriel
Michel ASTRE, Poèmes et chansons pour les cinq saisons.