Retour à l'accueilTrait pour traisVers un autre poème ...

C’est assez long traire les chèvres
Surtout quand je suis fatigué
Cependant j’aime bien le faire
Ça me change un peu les idées.

Cris de vengeance et cris de guerre
Bruits d’épidémie programmée
La peur qui court de lèvre en lèvre
Lorsque je trais je tire un trait.

Jeudi 4 octobre 2001 vers 22 h 40, en trayant mes chèvres.

Coups de colèreVers d'autres  histoires d'animaux

Courriel
Michel ASTRE, Poèmes et chansons pour les cinq saisons.